[data] RGPD synthèse pour développeur de logiciel : PRIVACY BY DESIGN ! (présentation PC SOft 17 janvier 2018)

[17 janvier 2017] S’il est une seule notion à retenir pour tout professionnel développeur de logiciel, c’est bien celle de « PRIVACY BY DESIGN ». ça veut dire quoi ? ça veut dire que les logiciels que vous développez pour vos clients, à partir du 25 mai 2018, doivent répondre dès leur conception aux dispositions impératives du RGPD-GDPR.

Alors, lorsque PC Soft me propose de venir parcourir avec ses équipes de dev les aspects les plus saillants du RGPD, je saute dans un TGV et je descends sur Montpellier !


Que retenir au final ? Lorsqu’on est développeur de logiciel, surtout d’outils de dev, il faut intégrer dès le départ, dès la conception des outils logiciels, les « contraintes » imposées par la GDPR. Pour que vos outils de développement permettent à vos clients de respecter la GDPR. Mais je vous l’ai dit, en fait, il n’y a pas de contraintes, que des bonnes pratiques. Vous les « techniciens » du développement de soft, le chiffrement, vous connaissez, ça ne fait pas peur. La pseudonymisation, c’est pareil. Un fois qu’on a compris le concept, c’est juste une question d’architecture des bases de données qui vont être utilisées par vos clients pro. Et s’il faut utiliser des méta-bases de données plutôt que de modifier les bases de données existantes, ce qui compte, c’est le résultat.

Car que sont en doit d’attendre vos clients qui utilisent les outils que vous concevez pour eux ? 

– pouvoir informer les users consommateurs (l’obligation d’information article 12)

– prouver mettre en oeuvre les doits GDPR (accès / oubli-effacement / etc.) et le droit d’opposition à prospection/profilage

– sécuriser le transfert et le stockage des data « personnelles »

Pour le rappel complet, il suffit de vous reporter à la présentation toute entière dans le slider.

PS : la prospection commerciale, électronique ou papier, ça reste un traitement de données personnelles…


Merci à Patrice Prut pour son accueil et merci à ses équipes d’ingénieurs, de commerciaux, de graphistes (aussi) venus m’écouter et me poser leurs questions. C’est plus clair pour vous, j’espère !